Recherches - Les Ligures


Source : Civilisations - Organisations -Croyances

Les Ligures étaient, selon toute vraisemblance, un peuple indo-européen et pour plus de précision, un peuple appartenant à la sous-branche ethnique italo-celtique ; chronologiquement on considère ce peuple comme étant de type protohistorique d'Europe ou Proto-Celtes. En l'absence de tradition écrite dans leur culture, les seules connaissances que l'on possède sur les Ligures et leur présence, ne sont attestées que par les sources grecques et latines ; sources étayées et confortées au moyen de l'archéologie. Les Ligures étaient un peuple alpin dont le domaine de présence attestée s'étendait approximativement sur les actuelles régions du Piémont et de la Ligurie.

Le mot Ligure est probablement d'origine grecque.D'après Plutarque, ils se nommaient eux-mêmes AmbrōnesLes Ambrons sont un peuple celte qui apparait assez tôt dans la plaine du Pô. Ils fusionneront progressivement avec les populations Ligures autochtones. C'est sans doute ce qui explique l'association entre les Ligures du nord de l'Italie et les Ambrons de la plaine du Pô. D'autres Ambrons celtes venus du centre de l'Europe avec les Cimbres et les Teutons figureront parmi les envahisseurs Celtes et Germains du ier siècle av. J.-C. vaincus par Marius; tandis que les Ambrons déjà installés dans le nord de l'Italie figuraient parmi les mercenaires gaulois recrutés par Rome.

Les Ligures dans les sources antiques

Avienus (Haut fonctionnaire et poète latin du ive siècle), dans sa traduction en latin d'un vieux récit de voyage, probablement marseillais, qu'on peut dater de la fin du vie siècle av. J.-C., indique que les Ligures se seraient jadis étendus jusqu'à la mer du Nord, avant d'être repoussés (ou dominés et assimilés) par les Celtes jusqu'aux Alpes. Avienus situe également Agde à la limite du territoire de Ligures et de celui des Ibères.

Aristote (philosophe grec de l'Antiquité.ive siècle av. J.-C.) situe toujours dans ses Météorologiques la perte du Rhône, près de Bellegarde-sur-Valserine, en Ligurie. Selon Hérodote, les Ligures bordaient la Méditerranée occidentale.

Langue

Le ligure a des affinités phonétiques à la fois avec le groupe italique et les langues celtiques, mais son vocabulaire le rapproche du celtique. Certains ethnonymes ligures n'ont cependant pas d'étymologie indo-européenne.

Ainsi, Hérodote( historien grecs484 av. J.-C - 420 av J.-C) signale que le mot "sigynna" aurait signifié « marchand ».En conséquence, le ligure est généralement considéré comme une langue indo-européenne.

Archéologie

En 1927, Joseph Déchelette constate que les tumulus ligures de la vallée du Rhône sont identiques à ceux érigés par les Celtes.
En 1955, Jean Jannoray publie une analyse des fouilles du site d'Ensérune dans laquelle il souligne la continuité du peuplement des sites archéologiques de la Gaule méditerranéenne et il signale l'impuissance des archéologues à identifier les apports proprement ligures parmi les vestiges archéologiques.


Certains estiment que les Ligures constituent un peuple indigène de la Gaule méridionale, auquel sont venus successivement se mêler les Ibères et les Celtes. Toutefois, comme on l'a déjà souligné, la langue ligure semble d'origine indo-européenne. Jusqu'à la seconde moitié du xxe siècle, les Ligures furent présentés comme des tribus primitives, colonisés par les Grecs à partir du viie siècle av. J.-C., puis par les Celtes à partir du ive siècle av. J.-C., bien que la colonisation celte ne soit attestée ni par les sources antiques, ni par l'archéologie.

Tribus Ligures

Apuani-Artani (cet ethnonyme est dérivé d'un mot signifiant « l'ours »)
Belendi (il s'agissait peut-être plutôt d'une tribu celtique ; cet ethnonyme signifie « ceux qui se gonflent de colère »)
Bormanni (cet ethnonyme signifierait « les adorateurs du dieu *Bormo », équivalent de Borvo)
Briniates  
Bodiontii (cet ethnonyme signifie « ceux du gué »).
Camactulices (assimilés par la tribu celtique des Salluviens)   
Cerdiciates  
Commoni  
Déciates (région d'Antibes, entre le Loup et la Siagne)
Draganes (il s'agissait peut-être plutôt d'une tribu celtique ; cet ethnonyme serait dérivé d'un mot signifiant « prunellier ») 
Euburiates  
Friniates  
Garuli  
Genuates  
Hercates
Livates  
Ingauni  
Intemelli  
Lapicini  
Memini (il s'agissait peut-être plutôt d'une tribu celtique ; cet ethnonyme signifie « ceux qui se souviennent »)
Montani  
Oxybiens (massif de l'Estérel et territoire entre l'Argens et la Siagne, assimilés par la tribu celtique des Salluviens)  
Quariates (il s'agissait peut-être plutôt d'une tribu celtique ; cet ethnonyme est dérivé d'un mot signifiant « chaudron »)  
Reii (cet ethnonyme signifierait « les royaux »)  
Seduni (il n'est pas certain qu'ils étaient ligures ; cet ethnonyme serait dérivé d'un mot signifiant « s'installer »)
Segobriges  
Sentii (cet ethnonyme est dérivé d'un mot signifiant « le chemin »)  
Statielli-Suetri (ou Suelteri, assimilés par la tribu celtique des Salluviens)  
Taurini (parfois Taurisci ; cet ethnonyme est dérivé d'un mot signifiant « le taureau »)  
Vagienni-Velauni (cet ethnonyme signifie « les valeureux, les éminents »)      
Venisami (il s'agissait peut-être plutôt d'une tribu celtique ; cet ethnonyme signifie « famille supérieure »)




Index |Info | Permalien
PDF-Imprimer-Mail

Histoires

MajFiction

MajRecherches

MajDocs

NouveauLa Maison des Comoni

Feuilleton