Recherches - Charles Mathieu Teisseire 1872


Plus tard, le Général se rappela des propos de Charles-Mathieu.
Teisseire était venu porter des monnaies, les deux hommes se mirent à parler des peuples anciens de la Gaule. Le garde affirma être un descendant non pas des Gaulois mais des Gallo-Romains. Estancelin lui lut un passage d'un ouvrage où d'après les inscriptions du trophée de la Turbie et la relaton de la guerre des Gaules, on a pu reconstituer les noms des tribus ligures domptées par Rome. Le Général lui dit que ses ancêtres avaient sûrement fait parti de la confédération des Saliens. Ceux qui habitaient entre Ollioules et le Revest avaient pour capitale un lieu dit "la Courtine"  et se nommaient les Cumanii.


Charles-Mathieu réfléchit beaucoup et puis raconta une histoire extraordinaire. Au moment de la mort de sa mère, la pauvre femme rassembla tous ses enfants autour d'elle et leur dit en provençal:
- Oublidés pas que sieù uno Coumoni, marcas lou, que lou desoublidarias !
(N'oubliez jamais que je suis une Cumanii, écrivez-le, sans cela vous ne vous en souviendrez pas).
Donc en mourant cette vieille provençale, dans la pure tradition du matriarcat ligure, avait tout simplement voulu transmettre à ses enfants le nom deleur tribu.


Comme le dit Châteaubriand, "Les peuples libres conservent le souvenir de la fondation de leur indépendance."

In Teisseire, garde des biens cultivés et boisés de Port-Cros, par Louis Giraud - Bulletin AVR N°21 d'août 1995.

 


Index |Info | Permalien
PDF-Imprimer-Mail

Histoires

MajFiction

MajRecherches

MajDocs

NouveauLa Maison des Comoni

Feuilleton